Click Défilez pour explorer

22 mars 2018, 19h00 – Un jeudi soir pas comme les autres !

Les gradins de l’amphithéâtre sont pleins à craquer, de craques. Les araignées ont pris leur siège, la poussière a arrêté de tomber, les architectes sont fébriles et TST n’a rien à perdre. Les gardiens de but sont sur les dents, la tension est palpable et les caméras sont braquées sur les grosses vedettes.

La première période commence et les architectes démontrent leur talent en prenant rapidement les devants, et drastiquement. Bédard-Barrette envoute ses coéquipiers et transpire… de tout son sang, de tout son saoul.

Laguë et Larouche se consultent et font quelques changements. Le vent tourne, il reste 30 secondes à la 2e période, TST compte 3 buts. Du jamais vu, 30 secondes en continu. Il y a quelque chose là !

La 3e période est dominée par TST, malgré le retard de 2 buts qui les sépare de TLA qui s’acharne. L’écart se rapetisse et TST retire l’étoile montante, le gardien DePani… heu… Sebastiano de son prénom.

Laguë et son armée sont en feu. Un boulet est lancé et voilà ! L’égalité est créée.

La période de prolongation crée des frustrations pour les uns et des moments d’hystérie pour les autres !

La photo ci-jointe explique la conclusion de ce moment historique pour TST.

Les contrats pour l’an prochain sont tous prêts à être signés. Le téléphone ne dérougit pas chez TST. Les journalistes et les aspirants joueurs veulent parler à quelqu’un… n’importe qui !

ROBERT CUMMINS, Chef de la direction
Commentateur sportif en devenir

(NDLR : Il faut prendre en considération le fait que l’équipe de Hockey cosom TST avait perdu TOUS les matchs de la saison 2016-2017, pour se retrouver en 3ième position à la fin de la saison 2017-2018 ! BRAVO à tous nos joueurs !!!)